Spiruline pour tous ?

Réputée pour ses apports exceptionnels en protéines, mais aussi en fer, en anti-oxydants et en vitamines...

ALIMENTATION

11/28/20232 min read

De la spiruline, pour qui ?

- Les végétariens, végétaliens ou végans, ou pour les personnes qui souhaitent réduire leur consommation de viande et de produits laitiers (la spiruline peut compléter votre apport en protéines, mais attention elle ne suffira pas à elle seule à vous apporter la totalité des protéines dont vous avez besoin).

- Les personnes anémiées en manque de fer et autres carences nutritionnelles.

- Les sportifs pour la résistance à l’effort, l’accélération de la récupération et la musculation.

- Les étudiants en période d’apprentissage intense.

- Les personnes âgées qui s’alimentent peu.

- Les femmes enceintes et allaitantes

Attention, la spiruline est à déconseiller pour les personnes qui ont beaucoup de fer ou qui sont porteuses de l’hémochromatose, car la spiruline contient du fer en bonne quantité et très assimilable.

Qu’est-ce que c’est ?

Les cyanobactéries, dont la spiruline fait partie, vivent sur Terre depuis plus de 3 milliards d’années. Ce sont des bactéries qui utilisent, comme les plantes, l'énergie solaire pour synthétiser leurs molécules organiques. Pour capter cette lumière, la spiruline utilise des pigments : des phycocyanines (de couleur bleu-vert) et de la chlorophylle.

Que contient-elle ?

Réputée pour ses bienfaits sur l’équilibre alimentaire, la spiruline contient :

- Des protéines : entre 60 et 70 % de sa matière sèche. Ce sont des protéines complètes c’est-à-dire qu’elle renferme tous les acides aminés dont le corps a besoin.

- Du fer très assimilable : dans 5 g de spiruline, il y a en moyenne 4 à 8 g de fer (soit 25 à 50 % de la Valeur Nutritionnelle de Référence).

- Des anti-oxydants : phycocyanine, bêta-carotène, chlorophylle, vitamine E, SOD (enzyme de détoxication). La phycocyanine, dont les études scientifiques parlent beaucoup ces derniers temps, intervient dans de nombreux processus physiologiques de notre organisme, notamment notre système immunitaire.

- Des oméga-6 à courte chaîne, ils ont un rôle très important dans des réactions inflammatoires et immunitaires.

- Plusieurs minéraux et oligo-éléments : calcium, magnésium, potassium, cuivre, manganèse, …

- Des vitamines A, B1, B2, B3, B6, B9, E, K.

NB : en ce qui concerne la vitamine B12, il semblerait que seule une petite quantité de vitamine B12 soit sous sa forme assimilable dans la spiruline.

Comment la consommer ?

Il en existe plusieurs formes : poudre, paillettes, comprimés, gélules, liquide… mais attention il faut savoir comment est produite votre spiruline car sa composition varie en fonction des procédés de fabrication. Privilégiez-la de fabrication bio, locale et artisanale.

1 à 2 cuillères à café par jour (soit 6 à 10 g), ou plus, en évitant de la consommer le soir car la spiruline peut être énergisante. Pour une meilleure absorption du fer, on recommande de consommer en même temps de la vitamine C (par exemple avec du citron, kiwi, agrumes, fruits rouges, poivron rouge, choux, persil, légumes colorés…)

On peut en parsemer ses plats (salades, légumes, houmous, tartines, compotes, smoothies…), sucrés ou salés, ou la cuisiner en la diluant dans l’huile (mayonnaise, vinaigrette, tartare de spiruline (voir la recette). Ne la chauffez pas, elle perdrait une partie de ses atouts (anti-oxydants, vitamines notamment).

Idées de lecture…

« Guide complet de la spiruline » de Brigitte Karleskind,
éditions Thierry Souccar

« Spiruline » de Valérie Cupillard, éditions La Plage